• MHSC

NICE 0 - MHSC 1 : JORDAN, CAPITAINE "AD HOC" !

Pour son premier match en tant que capitaine à Montpellier, Jordan ne pouvait sans doute pas rêver d'un meilleur baptême. Ce dimanche, le MHSC a signé une victoire de prestige chez le 2e du classement et le numéro 12 a livré une nouvelle prestation colossale, en vrai patron !

On jouait la 82e minute. Beni Makouana, jeune attaquant montpelliérain de 19 ans, s'apprêtait à rentrer en jeu. Jordan s'est alors approché de lui, l'a pris par le cou et lui a exprimé toute sa motivation, l'exhortant à ne surtout rien lâcher. L'image était belle, saisissante: celle d'un capitaine encourageant l'un de ses soldats à partir au front.


Voilà qui résume bien l'implication du Saint-Rémois et celle de tout le groupe héraultais, ce dimanche, à Nice, sur la pelouse d'une équipe qui était, au coup d'envoi, le dauphin du PSG. A ce moment-là, le MHSC, après avoir livré une bataille féroce durant toute la partie, venait d'ouvrir le score, 2 minutes plus tôt. Un but signé Florent Mollet, après une superbe ouverture de Jordan, suivie d'un centre de Ristic (0-1, 80e).


Première victoire à l'extérieur de la saison


Le coup était parfait, l'exploit de taille. Il allait se confirmer, une dizaine de minutes plus tard, au coup de sifflet final, à l'issue duquel les Montpelliérains, déchaînés sur la pelouse, chaviraient de bonheur. Les Niçois n'avaient jamais perdu chez eux, cette saison. Le MHSC n'avait, lui, pas encore gagné à l'extérieur. Il n'avait pas réussi, non plus, à enchaîner deux victoires consécutives. C'est désormais chose faite. Et (très) bien faite.


Et Jordan aura été l'un des acteurs majeurs de cette performance. En l'absence de Téji Savanier, suspendu, c'est lui que "coach ODO" (Olivier Dall'Oglio) avait désigné comme capitaine. Logique, tant l'ex-Lyonnais s'est imposé comme un patron depuis le début de la saison. Mais encore fallait-il assumer ce poids du brassard. Or, le n°12 l'a fait avec brio.


Un capitaine exemplaire pour un MHSC chargé de nouvelles ambitions !


Toujours prêt à venir suppléer un coéquipier, à le (re)mobiliser (on l'a vu avec Makouana), à colmater chaque brèche, Jordan a aussi dicté le tempo, tout au long du match, par un jeu d'une justesse, comme très souvent, remarquable. Sans jamais paniquer, malgré des assauts azuréens de plus en plus forts au fil de la rencontre, il n'a cessé de chercher à aérer les sorties de balle, à aller de l'avant, à servir ses partenaires dans les meilleures conditions.


Au final, ses statistiques compilent parfaitement le tout : 90% de passes réussies (plus haut total du MHSC), 3 passes-clés (aboutissant à une occasion), mais aussi 3 fautes subies (Montpelliérain le plus ciblé), 5 ballons récupérés et 71% de duels gagnés ! Car le capitaine du jour est aussi allé "à la bagarre", comme d'habitude. Bref, un capitaine exemplaire qui aura mené son équipe vers un succès retentissant, qui pourrait bien changer la face de la saison du MHSC, désormais 6e au classement et empli de nouvelles ambitions !


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout