• MHSC

MHSC 0 - LYON 1 : UN JORDAN MAJUSCULE MALGRÉ LA DÉFAITE

Capitaine pour la 2e fois cette saison et omniprésent, comme à son habitude, malgré trois semaines sans jouer, Jordan n'a pu éviter la défaite face à son club formateur, ce dimanche. Mais il y a certainement beaucoup de positif à retirer de cette rencontre, surtout pour le n°12, qui s'impose comme l'un des tous meilleurs joueurs actuels du championnat.

Il y a des défaites qui font mal et d'autres qui, au contraire, peuvent servir de moteur. Celle subie par Montpellier, ce dimanche, face à l'ogre lyonnais et toutes ses stars entre assurément dans la seconde catégorie. Les Héraultais n'ont non seulement pas à rougir du résultat, mais ils ne sont pas passés loin de faire beaucoup mieux. Il aurait juste fallu, pour cela, un brin de réussite en plus.


Ils pourront longtemps regretter, notamment, l'énorme occasion de Florent Mollet, à la 8e minute. Après une splendide ouverture de Jordan pour Mavididi, côté droit, le meneur de jeu montpelliérain se retrouvait seul au point de penalty, mais voyait sa reprise instantanée s'écraser sur la barre... Un tournant, car moins de 10 minutes plus tard, c'est l'OL qui inscrivait le seul but du match, par Paqueta (0-1, 17e).


Jordan et Anthony Lopes, les deux amis "hommes du match"


Rageant, d'autant que Mollet, à l'entame d'une 2e mi-temps pleine d'énergie du MHSC, manquait de nouveau une belle opportunité sur une nouvelle action presque copiée-collée, avec de nouveau Jordan et Mavididi au départ (57e). Par la suite, les Héraultais n'allaient cesser de pousser pour arracher l'égalisation, mais tombaient, à chaque fois, sur un Anthony Lopes en état de grâce.


Le gardien lyonnais, ami de formation de Jordan, a été l'homme du match côté rhodanien, comme une preuve de la grosse prestation réalisée par les hommes de Dall'Oglio. L'homme du match côté pailladin, lui, ne s'avère pas difficile à identifier tant il a abattu un travail colossal. Comme à Nice, où il avait porté le brassard pour la 1ère fois en l'absence de son compère Savanier, suspendu, Jordan, capitaine du jour, a régné en maître dans les rangs du MHSC.


Le MHSC sait qu'il peut compter sur son capitaine du jour


Loin de manquer de rythme, après pourtant 3 semaines sans jouer, à la suite de sa suspension à Rennes, le n°12 héraultais a été au four et au moulin, comme l'ont bien souligné, en direct, les commentateurs de Canal +. Offensivement, c'est lui, comme sur les 2 occasions de Mollet, qui a impulsé la plupart des mouvements montpelliérains, avec un taux de passes réussies impressionnant (90%, plus haut total héraultais, sur 94 ballons touchés, là encore plus gros total du MHSC).


Et défensivement, il a multiplié les courses, aux quatre coins du terrain, pour colmater la moindre brèche, finissant avec des crampes et... deux records du match : celui du nombre de ballons récupérés (11) et celui du nombre de fautes subies (4), preuve de son influence ! Reconduisant ces performances semaine après semaine, Jordan n'a sans doute jamais été aussi fort que cette saison. Et si le MHSC, avec ce résultat, reste scotché en milieu de tableau, l'équipe sait qu'elle pourra compter sur lui pour rapidement se rapprocher de ses ambitions.


Note de Jordan dans L'Equipe : 7

Note de Jordan dans Le Midi Libre : 7


149 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout